A la une

30/05/2017

En quelques années, l’engouement du public pour des pratiques thérapeutiques alternatives, non validées scientifiquement, et l’essor des formations délivrant des diplômes non reconnus par l’Etat à des personnes susceptibles d’abuser de la fragilité des patients ont pu exposer ces derniers aux risques de dérives sectaires. A ce constat vient s’ajouter un phénomène émergent qui est l’intérêt croissant de la part de p ...

Actualités

"Dis doc, t'as ton doc ?" - Agence nationale du DPC
Le
09/05/2017
Une campagne soutenue par l'Agence nationale du DPC

L'Agence nationale du...

Le
06/12/2016

La création de l'Agence nationale du DPC a été accompagnée par la volonté de...

Le
09/11/2016

Plus d’un mois après la parution de l’arrêté relatif aux critères d’...