"Dis doc, t'as ton doc ?"

Une campagne soutenue par l'Agence nationale du DPC

L'Agence nationale du DPC s'associe à la démarche portée par le Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (CFAR) et plus de 30 partenaires "Dis doc, t'as ton doc ?" afin de faire évoluer les représentations et comportements des médecins par rapport à leur propre santé et les inciter à limiter le recours à l'autodiagnostic et l'automédication. Cela implique en particulier pour chaque médecin d'identifier un médecin traitant parmi ses confrères spécialistes de médecin générale et de lui confier son suivi médical.

L'objectif ?

  1. Inciter les praticiens à choisir un médecin personnel dès la période de formation médicale initiale et durant toute leur carrière,
  2. Réduire l'autodiagnostic et l'automédication,
  3. Valoriser le rôle et la place du médecin spécialiste en médecine générale pour le suivi médical.

En France, 80% des médecins n'ont pas de médecin traitant personnel. Selon les études internationales, entre 30 et 45% des personnels médicaux seraient en burnout. L'objectif fixé par tous les partenaires de cette démarche d'ici 10 ans est que 100% des médecins bénéficie d'un suivi médical.

Pour répondre à cet enjeu, il faut amorcer ce changement culturel dès le début des études médicales et aussi tout le long du parcours professionnel. L'Agence, mobilisée dans le cadre de la politique nationale de promotion de la qualité de vie au travail des professionnels de santé, partage les préoccupations à l'origine de cette initiative et soutiendra le développement d'actions de DPC sur la prévention et la prise en charge des problèmes de santé spécifiques de ces professionnels dans le cadre d'une nouvelle orientation nationale prioritaire.