En route vers le triennal 2023-2025 ! Principaux changements et étapes-clés pour une meilleure anticipation

Dernière modification: 
20/04/2022


Le triennal de DPC 2020-2022 s'achèvera bientôt et laissera place à un nouveau cycle de trois ans dès le début de l'année prochaine. Pour permettre aux différents acteurs concernés de l'anticiper au mieux, l'Agence souhaite partager avec eux de façon itérative jusqu’à fin 2022, les principaux changements qui caractériseront ce nouvel exercice et les étapes-clés de sa préparation.

Le triennal 2023-25, ce sont d’abord de nouvelles orientations prioritaires prises par arrêté ministériel et dont la publication devrait intervenir fin juin-début juillet. Le travail avec les différents acteurs en charge de les définir, a commencé à l’été 2021 avec les directions d’administration centrales et la Cnam puis avec les Conseils nationaux professionnels (CNP) depuis le mois de janvier dernier. L’objectif est d’aboutir à des thématiques correspondant aux priorités d’amélioration de pratiques liés aux enjeux de politique nationale, aux enjeux des différentes professions ou spécialités ou s’inscrivant en soutien des politiques conventionnelles. En cours de rédaction, les nouvelles fiches de cadrage ciblent les thèmes à aborder, les modalités pédagogiques attendues et les publics visés. Encore plus précises que précédemment, elles ont vocation à renforcer l’accompagnement des organismes dans la conception de leurs actions.

L’offre de DPC 2023-2025 devra donc être repensée ou actualisée sur cette base et à ce titre aucune action du triennal actuel ne sera reconduite sur le suivant. C’est pourquoi le dépôt des actions 2022 sera arrêté en juin prochain en sachant que les actions aujourd’hui déposées ne seront valides que 3 ou 4 mois ; celui des actions du prochain triennal sera ouvert à compter du mois d’octobre, ainsi qu’au fur et à mesure de leur publication, la possibilité pour les organismes d’anticiper la création de leurs sessions 2023. Les supports habituels (guide d’aide au dépôt notamment) viendront en appui de la démarche pour la construction d’une offre pertinente. Un masque de saisie des actions ajusté sera mis dans ce cadre à disposition des organismes pour mieux guider leur dépôt et disposer des informations nécessaires et suffisantes pour leur publication ainsi qu’une nouvelle structure plus claire pour la déclaration des sessions.

Enfin ce triennal poursuivra les objectifs de valorisation des actions d’évaluation des pratiques, de gestion des risques et de programmes intégrés entrepris depuis 2021. Il est impossible de valider son obligation de DPC en ne suivant que des actions de formation continue ; à ce titre sera instauré un plafond triennal d’inscriptions à des actions de formation continue pour les professionnels financés par l’Agence. Il faut également donner du sens à ces actions et ces programmes, sens que leur fait perdre l’annualité des sessions. Dans ce cadre, sera ouverte également aux organismes la possibilité, pour eux comme pour les DU, de concevoir des sessions pluriannuelles permettant par exemple de mesurer les améliorations de pratiques à distance et,  nouveauté également, la possibilité de faire des demandes de soldes intermédiaires pour les modules réalisés sur l’année.

Enfin, et comme chaque année, les inscriptions aux nouvelles sessions seront ouvertes aux professionnels de santé au mois de décembre, dès lors que l’Agence disposera de son budget initial et que les sections professionnelles auront déterminé les forfaits de prise en charge.