Isabelle Monnier, nommée vice-présidente du Haut Conseil du DPC

Isabelle Monnier, Responsable de la filière de formation des directeurs des soins de l’Ecole des Hautes Etudes de Santé Publique (EHESP), sera nommée vice-présidente du Haut Conseil du Développement Professionnel Continu (DPC) par arrêté ministériel.

Une soignante et hospitalière à la vice-présidence du Haut Conseil du DPC

En poste à l’EHESP, depuis septembre 2017, en tant que responsable de la filière de formation des directeurs des soins, Isabelle Monnier a commencé sa carrière comme infirmière dans un service d’hospitalisation et de consultation en médecine interne et maladies infectieuses avant de devenir cadre de santé en services d’urgences et de gynécologie-obstétrique.

Reçue au concours national, elle rejoint le CHU de Nantes comme directrice des soins où elle exerce une responsabilité transversale sur plusieurs services (plateaux techniques, santé mentale, chirurgie, médecine).

En 2010, Isabelle Monnier intègre la DGOS en tant que chargée de mission sur les professions paramédicales dans le cadre des démarches métiers-compétences et de réingénierie des formations paramédicales. Ainsi, elle contribue à l’élaboration collective de référentiels activités et compétences des métiers paramédicaux et développe l’approche technique des coopérations entre professionnels de santé dans le cadre de l’article 51 de la loi HPST.

Enfin, elle exerce pendant 4 années à l’ARS Pays de la Loire en tant que responsable du département des ressources humaines du système de santé et cheffe de projet santé mentale avant d’intégrer l’EHESP. Elle  a notamment dans ce cadre construit avec le professeur Régis AUBRY un programme de DPC relatif à l’approche éthique dans les soins palliatifs en région Bretagne et Pays de la Loire.

La nomination d’Isabelle Monnier à la Vice-Présidence du Haut Conseil du DPC vient renforcer le positionnement du Haut Conseil du DPC en tant qu’instance de représentation de tous les professionnels de santé, tout mode d’exercice confondu.

La feuille de route 2018/2020 du Haut Conseil du DPC

L’Agence Nationale du DPC entame en lien avec le Haut Conseil une réflexion autour de cinq axes de développement du dispositif :

  • Enrichir les actions de DPC de l’expérience patient ;
  • Favoriser les dynamiques interprofessionnelles ;
  • Valoriser les stratégies d’apprentissage innovantes ;
  • Accompagner l’innovation en santé ;
  • Accompagner les transitions de carrière.

L’objectif est de formaliser une offre de DPC progressivement plus à même d’améliorer la qualité et la sécurité des soins, de faire sens pour les professionnels et répondre aux enjeux des politiques de santé.
 

Télécharger le communiqué de presse