Valorisation des démarches à coordonner lors de son parcours triennal

Après deux années de fonctionnement et au vu des premiers bilans conduits avec l’ensemble de ses instances, l’Agence conçoit à compter de 2019 ses formulaires de dépôt des actions :

  • pour mieux intégrer les spécificités des différentes structures qui concourent à l’offre de DPC, et notamment celles des établissements de santé et médico-sociaux ;
  • pour permettre un dépôt plus adapté des actions d’évaluation des pratiques et des démarches de gestion des risques au plus près de l’exercice des professionnels qui contribuent davantage que les pures actions de formation cognitives à améliorer les prises en charge.

Au travers de cette réflexion, menée notamment en collaboration avec les Commissions Scientifiques Indépendantes et des groupes utilisateurs composés d’ODPC de tout statut, l’objectif a été d’améliorer le service proposé, de permettre aux organismes de DPC de mieux s’approprier les attendus du dispositif et ainsi, aux professionnels de santé de mieux se repérer dans la construction de leur parcours de DPC.

Une démarche s’inscrivant dans un parcours triennal

Introduit dans le Code de la Santé publique en 2009 par la loi dite HPST (hôpital, patient, santé et territoire), et réformé en 2016 par la loi de modernisation de notre système de santé, le développement professionnel continu (DPC) est un élément de réponse aux profondes évolutions que connaît l’ensemble des professions de santé dans l’exercice de leur pratique : accélération du progrès technique et des savoirs, tournants démographiques et épidémiologiques liés aux enjeux de société, développement d’un besoin de mobilité professionnelle en cours de carrière exprimé par les professionnels, complexification des environnements de travail, changement des attentes des patients et de la société vis-à-vis d’un système de santé dans lequel ils aspirent à jouer un rôle plus important.

Le dispositif de DPC contribue également à apporter une garantie aux usagers du système de santé, qu’ils sont pris en charge par des professionnels qui maintiennent leur compétence en continu au-delà des savoirs acquis au cours de la formation initiale et matérialisés par l’obtention d’un diplôme.

Face à ces attentes, exprimées par les professionnels et les usagers, le DPC, piloté par l’Agence nationale du DPC, a été recentré en 2016 sur le cœur de métier (le processus de prise en charge) et repensé comme un parcours pluriannuel constituant une obligation triennale pour les professionnels de santé.
Il se concrétise par une démarche globale comprenant trois types d’actions à coordonner :

  • l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) ;
  • la gestion des risques ;
  • la formation continue.

Ces actions peuvent être réalisées soit distinctement, soient couplées au sein de programmes dits « intégrés », à savoir une combinaison de ces actions et démarches :

  • action de formation et démarche EPP ;
  • action de formation et démarche de gestion des risques ;
  • démarche de gestion des risques et démarche EPP ;
  • action de formation, démarche EPP et démarche de gestion des risques.

L’ensemble de ces actions et programmes doivent se conformer aux méthodes de DPC établie par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Définition et méthodes des actions et démarches entrant dans le cadre du DPC :

L’évaluation des pratiques professionnelles

Une action d’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) consiste en l’analyse l’évaluation et l’amélioration par les professionnels de santé de leurs pratiques, en référence à des recommandations professionnelles actualisées.

Cette évaluation peut être menée de façon individuelle ou collective, en présentiel ou à distance et peut, elle aussi, prévoir des temps d’apprentissage et d’approfondissement des connaissances.

Les démarches d’EPP entrant dans le cadre du DPC sont :

  • l’audit clinique ;
  • le chemin clinique ;
  • l’exercice coordonné et protocolé d'une équipe pluri professionnelle de soins en ambulatoire ;
  • le patient traceur ;
  • le registre, l’observatoire, la base de données ;
  • la réunion de concertation pluridisciplinaire, revue de pertinence des soins ;
  • le staff d'une équipe médico-soignante ;
  • le groupe d'analyse des pratiques ;
  • le suivi d'indicateurs de qualité et de sécurité des soins ;
  • le test de concordance de script ;
  • la revue de mortalité et de morbidité.

La gestion des risques

Une action de gestion des risques est une démarche d’amélioration de la sécurité des patients ayant pour but de diminuer le risque d’évènements indésirables associés aux soins et la gravité de leurs conséquences. Une démarche de gestion des risques peut ainsi prendre plusieurs formes :

  • identification d’un événement indésirable et des acteurs impliqués dans sa survenue ;
  • analyse systémique des différents éléments susceptibles d’être à l’origine de cet évènement (procédures, moyens techniques, moyens humains) ;
  • identification et mise en œuvre d’actions d’acquisition ou de perfectionnement des connaissances et compétences visant directement à corriger les défaillances identifiées.

Cette démarche associe une équipe autour de temps d’analyse des pratiques, de recherche documentaire, de perfectionnement ou d’actualisation des connaissances et de retours d’expérience.

Les démarches GDR entrant dans le cadre du DPC sont :

  • la gestion des risques en équipe ;
  • la revue de mortalité et de morbidité ;
  • le suivi d’indicateurs de qualité et de sécurité des soins ;
  • le registre, l’observatoire, la base de données.

La formation continue

Une action de formation continue a pour objectif l’acquisition ou l’approfondissement des connaissances et/ou de compétences. Ce type d’action de DPC peut être mis en œuvre en présence physique des participants (formation présentielle) ou à distance, notamment en ligne (e-learning).

Les types d’action de formation identifiés dans le DPC sont :

  • la formation continue ;
  • l’e-learning ;
  • la simulation en santé, méthode pédagogique innovante qui présente l’intérêt de reproduire des situations ou des environnements de soins, pour enseigner des procédures diagnostiques et thérapeutiques et permettre de répéter des processus, des situations cliniques ou des prises de décision la réunion bibliographique.
 
Une offre au plus près des pratiques

Le DPC est une démarche associant formation continue, évaluation de pratiques professionnelles et gestion des risques. Majoritairement constituée aujourd’hui d’actions de formation continue (plus de 68% de l’offre publiée en 2018), l’offre de DPC doit s’enrichir des démarches d’évaluation des pratiques professionnelles et de gestion des risques, deux démarches fondamentales dans l’amélioration des pratiques. Une meilleure reconnaissance de ces démarches dédiées à l’amélioration des pratiques permettra non seulement de valoriser des parcours de professionnels de santé déjà formalisés, notamment dans les établissements de santé et médico-sociaux mais aussi de sensibiliser des professionnels de santé non-initiés à de nouvelles formes d’apprentissage au plus près de leur exercice quotidien.

 

Consulter le guide d'aide au dépôt des actions de DPC 2019

Télécharger le guide d'aide au dépôt des actions de DPC 2019

 

Thématique :